Alexandra Louis

La réforme du bac : une modernisation prévue pour 2021

À l'assemblée nationale

La réforme du bac : une modernisation prévue pour 2021

03 Mars 2018

« L'éducation, c’est la vocation de l’émancipation. Elle doit donner à chacun les moyens d’être libre. » affirmait Emmanuel Macron dans son discours du 12 Mars. Car, rappelons-le, la modernisation est une promesse de campagne.

   Cette émancipation s’actera par une personnalisation des enseignements. Ainsi, les différentes filières vont être supprimées. Les lycéens auront donc un tronc commun avec notamment un « grand oral » pour évaluer leurs capacités orales. Ce grand oral d’une demi-heure, consistera en un exposé de 30 minutes devant trois examinateurs. Dans ce tronc commun, on retrouvera la philosophie, les maths, l’histoire-géographie, les langues vivantes et l’éducation physique et sportive. De plus, les élèves devront choisir deux matières dites majeures et deux dites mineures.

Le but de ce dispositif ? Favoriser l’émancipation et personnaliser les enseignements en fonction des projets futurs des élèves. Il faut de l’excellence mais il faut aussi chercher la diversité de l’excellence.

Cette modernisation du bac fluidifiera le passage entre le lycée et l’enseignement supérieur. Aujourd’hui si 90% des bacheliers continent leurs études après l’obtention de leur baccalauréat, 60% d’entre eux échouent lors de la première année post-bac. Or, le but de cette réforme est de faire du baccalauréat un levier dans l’enseignement supérieur ;

Tout d’abord, le contrôle continu comptera pour 40% de l’examen du baccalauréat. Le but est double : récompenser les efforts de l’élève dans la continuité et le former davantage à la vie professionnelle. Il y aura seulement quatre matières à passer durant l’épreuve finale. Désormais, plus de rattrapage, les élèves ayant obtenu entre 8 et 10 au contrôle final verront leurs dossiers scolaires examinés.

De plus, leurs activités extra-scolaires (associatives, sportives …) seront davantage valorisées puisqu’elles complèteront leurs notes dans leur dossier de passage dans l’enseignement supérieur.

La fluidité du passage entre le lycée et l’enseignement supérieur se fera aussi par l’amélioration de l’orientation. Parcoursup est le symbole de cette réforme de l’accès à l’enseignement supérieur. Dans cette même logique, des modules d’options hebdomadaires seront proposés aux élèves pour pouvoir plus facilement postuler dans les filières qui les intéressent. 

Contact

Nous trouver à Marseille

73 rue Alphonse Daudet 13013 Marseille

Contact: 09 61 61 18 57

contact@alexandra-louis.fr

Nous trouver à Paris :

126 rue de l'Université 75007 Paris

Contact: 01 40 63 31 57

alexandra.louis@assemblee-nationale.fr



Derniers Tweets



Sites utiles

Alexandra Louis à l'Assemblée


Réalisation : Agence SUNMADE