Alexandra Louis

Intervention en session extraordinaire à l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe concernant l'invasion de l'Ukraine

À l'assemblée nationale

Intervention en session extraordinaire à l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe concernant l'invasion de l'Ukraine

15 Mars 2022

 

Mesdames, Messieurs, 

Le ciel d’Europe s’est obscurci, nous rappelant avec effroi que nous ne sommes pas à l’abri du retour des tyrannies et des velléités de puissance qui ont si funestement marqué l’histoire de notre continent. 

L’agression du peuple ukrainien par la Russie de Vladimir Poutine est une ignominie. 

Le 2 mars, les droits de représentation de la Fédération de Russie ont été à nouveau suspendus

En ces jours sombres, où des femmes, des hommes et des enfants n’ont de choix cruel que de fuir ou se battre pour vivre, quel rôle peut avoir le Conseil de l’Europe, si l’un de ses membres viole les valeurs qui lient nos nations ? 

Notre décision doit être claire : la Fédération de Russie doit être expulsée du Conseil de l’Europe car elle s’est placée volontairement en contradiction avec les droits humains qui sont le socle de notre institution. 

Il en va de la crédibilité de notre organisation, car si notre réponse n’est pas à la hauteur de la tragédie, alors quelle sera notre légitimité demain pour agir et qui s’opposera à ceux qui bafouent nos valeurs ? 

Évidemment, cette décision, est un déchirement, car le Conseil de l’Europe représente pour le peuple russe et particulièrement pour ceux qui se battent pour la démocratie et la justice, un phare éclairé dans la nuit, et la CEDH, son dernier rempart. Nous ne devons pas couper le lien avec la société civile russe. 

Au-delà de la question de l’exclusion, il nous faut activer tous les leviers dont dispose notre institution et au besoin, en créer de nouveaux pour tenter de ramener la paix et la justice, pour protéger les civils et les réfugiés. 

Plus que jamais le conseil de l’Europe doit agir stratégiquement pour assurer à tous sur notre continent, la plus exhaustive protection de leurs droits. 

Il est en outre indispensable que les exactions et les crimes commis cessent, mais également qu’ils ne restent pas impunis. 

C’est pourquoi la mise en œuvre d’une commission d’enquête et l’institution d’un tribunal spécial est indispensable. Il pourrait poursuivre les responsables de l’agression contre l’Ukraine. 

Aujourd’hui, une union se dessine, et j’y vois là une note d’espoir pour le peuple ukrainien. Mais la paix et la démocratie sont un engagement de chaque instant. Ne soyons pas non plus naïfs, car cet équilibre est fragile. 

« Celui qui dit ou qui écrit que la fin justifie les moyens, et celui qui dit et qui écrit que la grandeur se juge à la force, celui-là? est responsable absolument des hideux amoncellements de crimes qui défigurent l'Europe contemporaine ». 

Cette citation d’Albert Camus reprend une actualité cruelle aujourd’hui. Face à cette tragédie, ne soyons pas de ceux qui acceptent que force fasse loi.

 


Contact

Nous trouver à Marseille

73 rue Alphonse Daudet 13013 Marseille

Contact: 09 61 61 18 57

contact@alexandra-louis.fr

Nous trouver à Paris :

126 rue de l'Université 75007 Paris

Contact: 01 40 63 31 57

alexandra.louis@assemblee-nationale.fr



Derniers Tweets



Sites utiles

Alexandra Louis à l'Assemblée


Réalisation : Agence SUNMADE